Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Espace pédagogique / Liste de livres

Liste de livres

Pourquoi la lecture ?

 

Pourquoi lit-on ? Pourquoi encourager la lecture ?

image_livre

La lecture est une expérience de la solitude. Lorsqu’on lit, on s’abstrait des contingences quotidiennes, du temps linéaire pour entrer dans un autre temps, celui de l’introspection, de la réflexion, de la distance, selon les différents types de lecture. Entrer dans un roman, c’est partir à la découverte de soi ; se plonger dans un texte philosophique, c’est repenser le lien à soi et aux autres; lire un article dans un journal ou une revue, c’est conquérir un nouveau domaine, affiner la représentation que l’on se fait d’une situation déjà partiellement connue. Si les mots ne sont pas les choses, ils sont néanmoins une manière de dire notre lien à ces choses. Et toute nouvelle lecture, en élargissant notre vocabulaire, nous permet d'approfondir, d’enrichir ce lien.
La lecture n’est pas seulement cette solitude souhaitée, cet isolement volontaire, elle présuppose l’écriture. Elle est cette rencontre avec les mots d’un autre, avec une autre volonté, un autre être qui a cherché, sans jamais y parvenir parfaitement, à transcrire son interaction au monde. Il y a complicité entre celui qui tente, bien imparfaitement, de dire et celui qui cherche à lire, qui réagit. Lire, c’est apprendre, au travers des mots d’un autre, à élargir sa propre manière de se dire. Et plus les lectures seront diversifiées, plus le lecteur aura dans son bagage de mots pour s' appréhender lui-même et comprendre les autres.

Lire, c’est aussi pénétrer dans l'univers créé par un autre. Et cet autre témoigne par sa création  d’une culture dont il s’est nourri. Ainsi, lire un roman de Mishima, de Soseki, d’Haruki Murakami ou d’un autre auteur japonais, ce n’est pas seulement entrer dans l' univers d'un écrivain mais également parcourir un monde beaucoup plus vaste. Cent ans de Solitude de G. Garcia Márquez, les œuvres de Borges, ou de Sepúlveda sont des clés pour pénétrer et comprendre le continent sud-américain. La lecture comme porte ouverte sur le monde. Voilà pourquoi des œuvres comme les Possédés ou l’Idiot de Dostoïevski, Anna Karénine ou Guerre et Paix de Tolstoï, Le Château de Kafka nous ouvrent de manière essentielle à une conception du monde. Certains de ces textes  touchent à l’essentiel de la condition humaine, ont une portée universelle, comme les cinq romans cités ci-dessus, d’autres arpentent un territoire plus restreint. Lire, c’est donc se confronter à l’écrit d’un autre, s'ouvrir au monde, dans tous les cas se décentrer.

Aux littératures d'ici et d'ailleurs, il convient d'ajouter les ouvrages rattachés à un domaine de la connaissance, avec son histoire, ses enjeux, ses conquêtes, ses objectifs. Textes d’autant plus précieux qu’ils cherchent non seulement à décrire un objet mais aussi à montrer comment cet objet se rattache à un ensemble plus large. Ainsi certains textes d’Albert Jacquard (portant sur l'avenir du genre humain), d’Yves Coppens (où l’on voit poindre la naissance de l'humanité) ou encore d'Hubert Reeves (qui permettent de situer l’humanité dans une perspective temporelle vertigineuse), sans oublier les ouvrages de science pure dont le langage très formalisé fournit les outils de modélisation du réel.

Pourquoi lit-on ? demandions-nous. Pour mieux accéder à soi, pour s'ouvrir aux autres et au monde.

La liste d'ouvrages ci-jointe, qui n'est ni exhaustive, ni définitive, est une invitation à cette aventure singulière et irremplaçable qu'est la lecture.

Lectures supplémentaires de Biologie
Voici une liste de lecture non-exhaustive de livres de référence pour la biologie.
Lectures supplémentaires de Français