Accueil du siteColloque
Brèves
Programme du colloque
mercredi 19 novembre
Le programme du Colloque international et pluridisciplinaire est maintenant accessible ici.
 
Présentation des intervenants
jeudi 4 décembre 2008

Présentation des intervenant-e-s et références bibliographiques

Ann Blair (Université de Harvard) est professeur d'histoire de l'Europe moderne, avec une attention particulière à l'histoire intellectuelle et culturelle, notamment à l'histoire du livre, de l'éducation, des rapports entre science et religion. Elle est l'auteur d'un ouvrage sur la philosophie naturelle de Jean Bodin et d'un autre, sous presse, sur l'accumulation du savoir dans les ouvrages de référence au XVIe et XVIIe siècle.

Références bibliographiques

Blair, A. (2008), « Textbooks and Methods of Note-Taking in Early Modern Europe », in E. Campi, S. de Angelis, A.-S. Goeing, A. Grafton (Ed.), Scholarly Knowledge : Textbooks in Early Modern Europe, Genève, Droz, pp. 39-73.

Blair, A. (2008), « Corrections manuscrites et listes d'errata à la Renaissance », in J. Dupèbe, F. Giacone, E. Naya, A.-P. Pouey-Mounou (Ed.), Esculape et Dionysos. Mélanges en l'honneur de Jean Céard, Genève, Droz, pp. 269-286.

Blair, A. (2007), « Le florilège latin comme point de comparaison », in F. Bretelle-Establet, K. Chemla (Ed.), Qu'était-ce qu'écrire une encyclopédie en Chine ? What did it mean to write an encyclopedia in China ? Extrême-Orient, Extrême-Occident (hors-série), pp. 185-204.

E-mail : amblair@fas.harvard.edu

Chantal Berthoud (Collège de Genève) est professeur d’histoire au Collège Claparède. En 2006, elle a soutenu, à l’Université de Genève, une thèse de doctorat ès lettres en histoire générale intitulée Une école du second degré « élitaire » ou le péril de l'école moyenne  : une histoire du secondaire obligatoire à Genève (1927-1977). Elle a en projet une histoire de la jeunesse à Genève au XXe siècle.

Références bibliographiques

Berthoud, C. (à paraître 2009), Une école du second degré « élitaire » ou le péril de l'école moyenne : une histoire du secondaire obligatoire à Genève (1927-1977).

E-mail : chantal.berthoud@treenations.org

Pierre-Philippe Bugnard (Université de Fribourg) est professeur en histoire de l'éducation (habilitation) et en didactique de l'histoire au Département des sciences de l'éducation de l’Université de Fribourg. Il enseigne l'histoire des conceptions éducatives dans le master de recherche à distance de l’Université de Rouen. Il est membre du comité de rédaction de la revue Le Cartable de Clio, préside le Groupe d'étude des didactiques de l'histoire de la Suisse latine et collabore à l’Equipe de Recherche en Didactique et en Epistémologie des Sciences Sociales (ERDESS) du prof. F. Audigier. Il co-dirige avec lui une recherche FNS sur la didactique de l’éducation au développement durable.

Références bibliographiques

Bugnard, P.-Ph. (2007), Le temps des espaces pédagogiques. De la cathédrale orientée à la ville occidentée, Nancy, Presses Universitaires de Nancy, coll. « Questions d’éducation et de formation ».

Bugnard, P.-Ph. (2006), « Les savants pédagogues de l’An III et l’émergence de la didactique. Leçon d’habilitation donnée à l’Université de Fribourg pour l’obtention de la veniat legendi en histoire de l’éducation », in Instituteurs et institutrices à Fribourg – Deux siècles de formation, Fribourg, Editions Saint-Paul, pp. 103-122.

Bugnard, P.-Ph. (2004), « Un regard historien sur l’examen classique. Palimpseste des finalités de la civilisation sacrale et des prescriptions de la société d’ordres », in Actes du Colloque « Évaluation entre efficacité & équité » de l’Adméé-Europe à Liège en 2003, Liège, Université de Liège, 2004, pp. 55-65.

E-mail : pierre-philippe.bugnard@unifr.ch

André Chervel (Service d'histoire de l'éducation, Paris) est agrégé de grammaire et docteur ès lettres. Ses travaux portent sur les différents aspects de l’enseignement du français à travers l’histoire. L’orthographe d’abord (analyse linguistique en 1969, petite synthèse historique en 2008), l’histoire de la grammaire scolaire et le répertoire de ses sources (1977, 1982), les auteurs (français et langues anciennes) du programme de l’enseignement secondaire depuis le Premier Empire (1986), les sujets de composition française donnés aux examens et concours du XIXe siècle (1999), et ces examens et concours eux-mêmes (1993, 2002). Tout cela aboutissant à la synthèse réalisée en 2006 (cf. ci-dessous).

Références bibliographiques

Chervel, A. (2006), Histoire de l’enseignement du français du XVIIe au XXe siècle, Paris, Retz, coll. « Usuels », (réédition 2008, coll. Usuels Pédago).

Chervel, A. (1998), La Culture scolaire. Une approche historique, Paris, Belin.

Chervel, A. (1977), Et il fallut apprendre à écrire à tous les petits Français. Histoire de la grammaire scolaire, Paris, Payot (réédition 1981, sous le titre Histoire de la grammaire scolaire, Petite Bibliothèque Payot).

E-mail : andre.chervel@wanadoo.fr

Lucien Criblez (Université de Zurich) est professeur en sciences de l’éducation. Après des études en pédagogie, psychologie et histoire à l’Université de Berne, il a été assistant et collaborateur scientifique aux Universités de Berne et Zurich ; directeur du Service pédagogique du Département de l’instruction publique du canton de Soleure (1997-1999) ; professeur et directeur de la recherche à la Haute école pédagogique à Aarau (2003-2007). Ses recherches portent sur l’histoire de l’école, la formation des enseignants, la politique de l’éducation et le pilotage des systèmes de formation.

Références bibliographiques

Criblez, L. (2002), « Gymnasium und Berufsschule – Zur Dynamisierung des Verhältnisses durch die Bildungsexpansion seit 1950 », Traverse – Zeitschrift für Geschichte, n°9, 3, pp. 29-40.

Criblez, L. (2001), « Bildungsexpansion durch Differenzierung des Bildungssystems – am Beispiel der Sekundarstufe II », Schweizerische Zeitschrift für Bildungswissenschaften, n°23, pp. 95-118.

Criblez, L. (1999), « Requirements for a democratic education organization », Studies in philosophy and education, n°18, pp. 107-119.

E-mail : lucien.criblez@paed.uzh.ch

Clairette Davaud (Service de la recherche en éducation, Genève) a mené des recherches sur la didactique des disciplines scolaires et l'évaluation des élèves. Actuellement elle est engagée dans des travaux sur l’orientation des diplômés de l’enseignement secondaire post-obligatoire genevois ; l'orientation des étudiants ayant obtenu leur certificat de maturité sous le nouveau règlement de la maturité gymnasiale ; les transitions difficiles en formation professionnelle.

Références bibliographiques

Davaud, C., Hexel, D. (2008), La maturité gymnasiale à Genève de 2002 à 2005. Orientations des élèves au Collège et après l’obtention du certificat de maturité : comparaison de données statistiques, Genève, SRED.

Hexel, D., Davaud, C. (2007), Intérêt pour les disciplines et orientations des filles et des garçons au Collège de Genève, Genève, SRED, Note 29.

Davaud, C., Hexel, D. (2003), La nouvelle maturité gymnasiale. Orientation et intérêts des élèves de 4e, Genève, SRED.

E-mail : clairette.davaud@etat.ge.ch

Jean-Luc Le Cam (Université de Bretagne Occidentale, Brest) est normalien, agrégé, docteur en histoire (Paris IV), membre honoraire de l’Institut Universitaire de France. Il est maître de conférences d’Histoire moderne, directeur du Pôle universitaire Pierre-Jakez Hélias, membre du Centre de Recherche Bretonne et Celtique, ainsi que du bureau de l’Arbeitskreis Vormoderne in der Erziehungsgeschichte (groupe de recherche sur l’éducation avant les Lumières, Allemagne). Ses recherches portent sur l’histoire culturelle et l’histoire de l’éducation ; l’histoire de l’Allemagne moderne (XVIe-XVIIe siècle, avec une attention plus particulière dernièrement à l’histoire de la mort, des trajets éducatifs, des réseaux scolaires.

Références bibliographiques

Le Cam, J.-L. (2008), « Späthumanismus, 'Helmstedter Konfessionalisierung' und Säkularisierung der Schule. Zur Genese der Reform von Schule und Schulaufsicht im Herzogtum Braunschweig-Wolfenbüttel nach dem 30jährigen Krieg », in H.-H. Musolff, J. Jacobi, J.-L. Le Cam (Ed.), Säkularisierung vor der Aufklärung  ? Zum Verhältnis von Schule, Kirche und Religion in der frühen Neuzeit, Köln/Weimar/Wien, Böhlau, pp. 71-90.

Le Cam, J.-L. (1996), La politique scolaire d'Auguste le Jeune de Brunswick-Wolfenbüttel et l'inspecteur Christoph Schrader 1635-1666/1680, Wiesbaden, Otto Harrassowitz, 2 vol. (Wolfenbütteler Forschungen 66).

Le Cam, J.-L. (1989), « Les élites du Brunswick face à l'humanisme », in K. Malettke, J. Voss (Ed.), Humanismus und höfisch-städtische Eliten im 16. Jahrhundert, Bonn, Röhrscheid, pp. 91-129.

E-mail : Jean-Luc.LeCam@univ-brest.fr

Charles Magnin (Université de Genève) est professeur en histoire de l'éducation. Il anime le Laboratoire d'histoire sociale et culturelle de l'éducation (LHiSCE) qu'il a créé en 2005. Ses recherches portent sur l'histoire de l'école obligatoire et de l'enseignement secondaire supérieur, aux niveaux genevois et international, aux plans de la culture et des structures scolaires. Il travaille également sur l'histoire de l'Education nouvelle. En tant que président de la Fondation Archives Institut J.-J. Rousseau et membre de la CRIÉE (Communauté de Recherche Interdisciplinaire sur l'Education et l'Enfance), il a pris une part active dans de nombreuses expositions historiques sur l’éducation à Genève.

Références bibliographiques

Bottani, N., Magnin, C., Zottos, E. (Ed.) (2005), L’enseignement secondaire à l’échelle mondiale : bilans et perspectives/Secondary Education Worldwide : Assessments and Perspectives, Actes du colloque de Genève, 5-7 septembre 2004/Proceedings of the Geneva meeting, 5-7 September 2004, Cahier du Service de la recherche en éducation n° 14, Genève, Service de la recherche en éducation.

Magnin, C., Marcacci, M. (2001), « Le Projet de réforme du Collège (1774) : entre instruction publique, politique et économie », in R. Sigrist (Dir.), H.-B. DE SAUSSURE (1740-1799) – un regard sur la terre, Genève, Georg, Bibliothèque d’histoire des sciences, pp. 409-429.

Magnin, C. (2001). « Le Grand Conseil genevois et l’accès aux études des enfants des classes populaires 1885-1961 », Revue suisse des sciences de l’éducation, n°23, 1, pp. 13-40.

E-mail : Charles.Magnin@unige.ch

Pierre Monnoyeur (Université de Genève) est historien de l’art, membre du Conseil scientifique de la formation continue universitaire en « Patrimoine et tourisme », membre du Comité de la section genevoise de Patrimoine suisse, auteur de nombreux articles sur l’architecture et la ville.

Références bibliographiques

Monnoyeur, P. (2002), « L'aile principale du Collège Saint Antoine : une architecture française et un relief parisien », Genava, pp. 245-271.

Monnoyeur, P. (2003), « Les combles du collège Calvin à Genève : d'une forme médiévale à une charpente à pannes au XVIe siècle », Patrimoine et architecture, pp. 58-65.

Monnoyeur, P. (2004), « Une harangue de pierre : en 1561, le portail du Collège de Genève répondait au Louvre de Henri II », Genève-Lyon-Paris : relations artistiques, réseaux, influences, voyages : [actes du colloque de Genève, juin 2002] / sous la dir. de Leïla el-Wakil et Pierre Vaisse, pp. 41-49.

E-mail : pierremonnoyeur@hotmail.com

Christian Alain Muller (Université de Genève) est docteur en histoire, maître-assistant à la Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation de l’Université de Genève et membre du Laboratoire d’histoire sociale et culturelle de l’éducation. Il participe en outre à l’Editorial Board de la revue Paedagogica Historica. International Journal of the History of Education. Ses recherches portent sur l’histoire du système d’enseignement au XIXe et XXe siècle avec pour objets principaux : l’échec scolaire, le corps enseignant primaire, la forme et la culture scolaires, l’accès à l’enseignement secondaire, les relations entre structures scolaires et socioprofessionnelles. Il a récemment étendu ses travaux à l’enseignement secondaire supérieur sur la même période.

Références bibliographiques

Muller, C. A. (2007), Histoire de la structure, de la forme et de la culture scolaires de l’enseignement obligatoire à Genève au XXe siècle (1872-1969), thèse de doctorat en lettres (histoire), Université de Genève.

Muller, C. A. (2007), « Forme scolaire et règlement de la 'jeunesse' : précarité sociale, scolarisation et délinquance juvénile à Genève à la fin du XIXe siècle (1872-1914) », in F. Schultheis et M. Vuille (Dir.), Entre flexibilité et précarité. Regards croisés sur la jeunesse, Paris, l’Harmattan, coll. « Questions sociologiques », pp. 29-90.

Muller, C. A. (2000), « Du 'peuple égaré' au 'peuple enfant'. Le discours politique révolutionnaire à l’épreuve de la révolte populaire en 1793 », Revue d’Histoire moderne et contemporaine, n°47, 1, pp. 93-116.

E-mail : Christian.Muller@unige.ch

Béatrice Nicollier-de Weck (Institut d'histoire de la Réformation) est docteur ès lettres de l’Université de Genève, maître d’enseignement et de recherche à l’Institut d’Histoire de la Réformation (IHR) et chargée de cours au Département d’Histoire générale de la Faculté des Lettres. Depuis 1978, elle est éditrice de la correspondance de Théodore de Bèze. Ses recherches sont centrées sur les conflits religieux et politiques en Europe au XVIe siècle, en Allemagne, en France et à Genève.

Références bibliographiques

Dufour, A., Nicollier, B., Genton, H. (Ed.) (2008), Correspondance de Théodore de Bèze, Genève, Droz, t. XXX, coll. « Travaux d’humanisme et Renaissance » n°442.

Dufour, A., Nicollier, B., Genton, H. (Ed.) (2007), Correspondance de Théodore de Bèze, Genève, Droz, t. XXIX, coll. « Travaux d’humanisme et Renaissance » n°426.

Nicollier-de Weck, B. (2007), « Le rôle de Bèze dans le maintien et le rayonnement de l’Académie de Genève », in I. Backus (Dir.), Théodore de Bèze (1519-1605) : actes du Colloque de Genève (septembre 2005), publiés par l’Institut d’Histoire de la Réformation, Genève, Droz, Coll. « Travaux d’humanisme et Renaissance » n°424, pp. 41-54.

E-mail : Beatrice.Nicollier@unige.ch

Dominique Ottavi (Université de Caen Basse-Normandie) est philosophe et professeur en Sciences de l’éducation. Elle poursuit des recherches sur l’histoire des idées éducatives, en particulier l’histoire de l’Education Nouvelle ; l’histoire de la psychologie de l’enfant et du concept de développement ; l’histoire culturelle de l’enfance. A travers une approche interdisciplinaire et épistémologique des problèmes éducatifs, ses recherches en situent les enjeux au niveau anthropologique et politique.

Références bibliographiques

Blais M.-C., Gauchet, M., Ottavi, D. (2008), Conditions de l’éducation, Paris, Stock, coll. « Les essais ».

Blais M.-C., Gauchet, M., Ottavi, D. (2002), Pour une philosophie politique de l’éducation : six questions d’aujourd’hui, Paris, Bayard (réédition Hachette, 2003).

Ottavi, D. (2001), De Darwin à Piaget, pour une histoire de la psychologie de l’enfant, Paris, CNRS éditions.

E-mail : ottavi.d@wanadoo.fr

François Rastoldo (Service de la recherche en éducation, Genève) est sociologue. Il a mené des travaux notamment sur le processus d'orientation-sélection au sein des systèmes de formation ; les choix d’orientation et les stratégies éducatives des élèves de niveau secondaire I et II (cycle d’orientation et formations post-obligatoires) ; les transitions scolaires et les transitions à la vie active.

Références bibliographiques

Kaiser, C., Rastoldo, F. (2007), « Les conditions d'orientation des élèves en fin d'école obligatoire : de la préférence des uns à l'adaptation aux circonstances des autres », in L'enseignement à Genève, indicateurs clés du système genevois d'enseignement et de formation, Genève, Service de la recherche en éducation.

Rastoldo, F., Evrard, A., Kaiser, C. (2006), La nouvelle organisation du Cycle d’orientation. Rapport III : Intégration au secondaire II des élèves soumis à la nouvelle structure du Cycle d’orientation, Genève, Service de la recherche en éducation.

Rastoldo, F., Kaiser, C., Alliata, R. (2005), La nouvelle organisation du Cycle d’orientation. Rapport II : Choix d’options au CO et orientations au secondaire II vus par les élèves. Transitions entre les degrés 6 et 9 vues par des directions de collèges, Genève, Service de la recherche en éducation.

E-mail : francois.rastoldo@etat.ge.ch

Julia Resnik (Université hébraïque de Jérusalem) est docteur en sociologie et maître de conférences en sociologie de l’éducation. Spécialiste de l’éducation comparée, elle travaille principalement sur les questions de globalisation de l’éducation, de curriculum et de multiculturalisme. Elle mène actuellement une grande enquête sur le développement de l’éducation internationale en Amérique latine, en Europe et au Moyen-Orient.

Références bibliographiques

Resnik, J. (2008), « The construction of the global worker through international education », in J. Resnik (Ed.), The production of educational knowledge in the global era, Rotterdam, Sense Publishers.

Resnik, J. (2008), « Introducing a neo-Weberian perspective in the study of globalization and education : Structural reforms of the education systems in France and Israel after WWII », Oxford Review of Education, vol. 34, 4, pp. 385-402.

Resnik J. (2006), « Les organisations intergouvernementales et la diffusion de la boîte noire éducation-croissance économique », in M. Carton, J.-B. Meyer (Ed.), La société des savoirs : trompe-l’œil ou perspectives ? The knowledge society : trompe-l’œil or accurate perspective ?, Paris, L'Harmattan, coll. « Travail et Mondialisation », pp. 205-231.

E-mail : juliares@mscc.huji.ac.il

Rebecca Rogers (Université Paris Descartes) est professeure d’histoire de l’éducation et membre du Centre de recherche sur les liens sociaux (CERLIS), où elle poursuit des travaux sur l’histoire de l’éducation des filles en France et en Europe. Elle s’intéresse aussi à l’histoire de la mixité scolaire et à la circulation de modèles éducatifs. Elle travaille actuellement sur une institutrice française qui a ouvert la première école de jeunes filles musulmanes à Alger en 1845.

Références bibliographiques

Rogers, R. (2007), Les bourgeoises au pensionnat. L’éducation féminine au XIXe siècle, trad. par Céline Grasser, Rennes, Presses universitaires de Rennes.

Rogers, R., avec Caspard, P., et Luc, J.-N. (2007), « L’éducation des filles. XVIIIe-XXe siècles. Hommage à Françoise Mayeur », Histoire de l’éducation, n°115-116.

Rogers, R. (2004), La mixité dans l’éducation : enjeux passés et présents, Lyon, ENS Editions.

E-mail : rebecca.rogers@univ-paris5.fr

Agnès van Zanten (Observatoire Sociologique du Changement, SciencesPo/CNRS, Paris) est sociologue, directrice de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). Elle dirige le Réseau d’Analyse Pluridisciplinaire des Politiques Educatives (RAPPE) et la collection « Education et société » aux Presses Universitaires de France. Ses principaux objets de recherche sont les inégalités d’éducation, les stratégies éducatives des classes moyennes, la formation des élites, les dynamiques organisationnelles des établissements d’enseignement et les politiques éducatives.

Références bibliographiques

van Zanten, A. (à paraître 2009), « The Sociology of Elite Education », in M. Apple, S. Ball, L.A. Gandin (Ed.), International Handbook of the Sociology of Education, Londres/New York, Routledge.

van Zanten, A. (2008), « Formation des élites », in A. van Zanten (Dir.), Dictionnaire de l’éducation, Paris, Presses Universitaires de France.

Darchy-Koechlin, B., van Zanten, A, (Dir.). (2005), Revue internationale d’éducation, N° spécial : « La formation des élites », n°39.

E-mail : agnes.vanzanten@sciences-po.fr