Accueil du siteQuoi de neuf à Calvin ?
Brèves
L’abattage
mercredi 13 février
Quelques images de la cour du Collège Calvin pendant l’abattage des arbres. Les restes de peinture peinent à rendre la scène plus gaie...
 
Le chemin de Calvin
samedi 9 février

Le chemin qui mène de Saint-Antoine à Calvin est à la fois un chemin physique et symbolique, car les petits en sont au tout début de leur parcours scolaire et ils apprennent à peine à lire, tandis que les grands, en 2ème année de collège, maîtrisent bien la langue et commencent à mettre les mots au service de leurs idées. La rencontre de ces deux âges, de ces deux étapes, de ces deux mondes s’est matérialisée très concrètement dans l’espace qui sépare – ou plutôt qui lie – nos deux écoles, et ceci grâce à notre projet qui consistait à inventer des œuvres en volume sur les thèmes du passage, du lien, de l’évolution.

A voir absolument. C’est ici.

 
Il était une fois un collège, une cour, des arbres…
lundi 4 février 2008
par Véronique Déthiollaz Schibler

Les images récentes de la cour du Collège Calvin, tout comme les gravures d’autrefois, montrent un vaste espace planté d’arbres. Or, en relation avec les travaux de restauration des bâtiments qui vont commencer, l’arrachage de ces végétaux est imminent.

Ces arbres magnifiques méritaient une cérémonie d’adieu, un habit de voyage… Aussi a-t-on songé à les parer, à les peindre, avant que les haches et les tronçonneuses n’exécutent leur sinistre besogne.

C’est pourquoi le jeudi 24 janvier 2008, des collégiens de 2ème année, accompagnés d’enfants de 1 E et 2 E de l’école Saint-Antoine (classes de Mmes Patricia Demidoff et Mercèdès Rouiller), ont orné les arbres de la cour de couleurs et de signes, les métamorphosant ainsi en statues, en totems, en œuvres éphémères de Land Art.

Ce projet-événement a mis l’accent sur le geste et la spontanéité, mais il s’inscrivait également dans une démarche plus réfléchie, menée régulièrement dans les cours d’arts plastiques, et qui consiste à aider les étudiants à concevoir des projets artistiques dans l’espace du Collège (sculptures, installations, etc.). D’habitude, les idées et projections des élèves prennent forme par le dessin, le photomontage ou la maquette, mais ne sont jamais concrétisées en grandeur réelle. L’abattage des arbres, malgré la tristesse qu’il suscitait, constituait par conséquent une opportunité exceptionnelle.

Le résultat de l’expérience du 24 janvier dépendait également beaucoup de l’interaction entre petits et grands. Il faut rappeler que l’idée de réunir ces partenaires improbables (de très jeunes enfants et des adolescents) autour d’un projet artistique a été mise en oeuvre depuis longtemps. Ces projets Ensemble, de conception très diversifiée, menés depuis dix ans avec différentes classes d’écoles primaires, réunissent chaque fois des élèves d’âges assez éloignés autour d’un lieu, d’une exposition, d’un événement ou d’une thématique… Les savoirs et les aptitudes des uns et des autres se confrontent et se mêlent pour donner naissance à des peintures, à des objets, à des livres… Dans le cas précis des arbres peints, l’expérience trouvera son prolongement en classe, lors d’autres rencontres, pour un travail plus individualisé qui mettra l’accent sur la matière picturale et la couleur.

En 2007 déjà, des collégiens et des enfants de 6 ans de l’école Saint-Antoine avaient conçu, durant plusieurs semaines, des projets d’installations faisant le lien entre leur école et le collège, matérialisant ainsi le passage de l’enfance à l’âge adulte. Le résultat, sous forme de plans, de dessins et de collages est visible sur le site du Collège.

Véronique Déthiollaz Schibler

Les photos d’un (encore) anonyme :

Voir aussi les photos de la Tribune de Genève.