Impressum

TWiki : un outil d’édition collaborative au service du groupe de travail

Découvrez les fonctions de base de cet outil
mardi 24 septembre 2002
par  François Daniel Giezendanner, Olivier Liechti
popularité : 1%
1 vote

L’objectif de TWiki est de faire en sorte qu’un espace Web soit facilement accessible non seulement en lecture, mais également en écrire. Cela permet aux membres d’un groupe de travail de collaborer, de créer et d’organiser de l’information de manière très efficace.

Une réflexion sur les wikis en général et sur TWiki en particulier est également donnée dans les articles :

Le premier article fait référence au wabi-sabi qui voit la beauté dans l’imparfait, l’impermanence et l’évolution constante. Or les Wikis proposent un moyen intuitif de rencontre, de coopération, de collaboration et de création qui aspire à l’idéal Zen du WabiSabi.

Le deuxième article datant du 2 juin 2006 relève plusieurs points sur TWiki dont :

TWiki : Une architecture modulaire, un noyau cohérent et consistant, 190 Plugins, 57 Add-Ons, 30 (+48) Skins et 14 « Contributed code ». Site twiki.org

« TWiki semble réellement avoir beaucoup plus d’appuis (support) et beaucoup plus d’utilisateurs. D’ailleurs ce que n’importe quel autre wiki peut faire, TWiki peut le faire. Sa large base d’utilisateurs permet tout à fait un grand nombre d’extensions et de plugins.

Le Meilleur Pour L’Usage D’Intranet : TWiki et éventuellement PmWiki

TWiki a longtemps régné en tant que champion d’Intranet. Créé à l’origine par Peter Thoeny, TWiki est écrit en language Perl, il a une vaste base d’utilisateurs et offre une riche collection de plugins.

Il a une base très mûre de code, un cycle lent de mise à jour et tend à être très stable et prévisible, ce qui est approprié pour ses cibles utilisateurs (sociétés).

Il y a heureusement une pièce rapportée ou un plugin déjà écrit pour presque n’importe quoi que vous voudriez faire.

Grâce à cette approche technologique, TWiki :

  • Est à géométrie complètement variable tant au plan fonctionnel que du design.
  • Echappe au risque de la création de forks puisque toute contribution nouvelle s’intègre automatiquement et harmonieusement comme module additionnel sur le noyau unique de TWiki sans le modifier.
  • Permet de créer des sites TWiki au plus près des besoins et attentes des multiples et diverses communautés qui l’utilisent. »

Autres Sources :


Publications

Derniers articles publiés

Navigation

Articles de la rubrique

  • TWiki : un outil d’édition collaborative au service du groupe de travail

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Météo

Ville(SZXX0013)

Conditions météo à 0h0
par weather.com®

Inconnu

°C


Inconnu
  • Vent :  km/h - N/D
  • Pression :  mbar tendance symbole
Prévisions >>


Annonces

Embed Twitter « responsive tools »

Pour le faire sur votre site


Embed Twitter « RWD »

Pour le faire sur votre site


Embed Twitter dans SPIP

Pour le faire sur votre site


Sites favoris


9 sites référencés dans ce secteur

Brèves

Intel Booste les Mac (Une réalité de quelques mois) : remarquables accélérations sur MacBook, Mac mini et iMac

jeudi 22 juin 2006

En prenant le virage Intel, Apple a pu mettre sur le marché au début 2006 des machines beaucoup plus rapides.

Par exemple, Apple éjecte l’ancien processeur de son iBook (et aussi de son iMac et de son Mac mini) pour le remplacer par sa toute nouvelle technologie dite « Intel Core Duo » , un processeur à double cœur d’exécution, ainsi MacBook est de 5.1 à 5.7 fois plus rapide que le plus rapide des iBook.

Sur la page

sont reportés les résultats comparatifs des tests de performance de MacBook :

  • Calcul d’entiers : 5.1 fois plus rapide qu’iBook G4 ;
  • Calcul en virgule flottante : 5.7 fois plus rapide qu’iBook G4.

De même sur la page

sont reportés les résultats comparatifs des tests de performance du nouveau Mac mini :

  • Calcul d’entiers : 4.7 fois plus rapide que le précédent modèle de Mac mini ;
  • Calcul en virgule flottante : 5.5 fois plus rapide que le précédent modèle de Mac mini.

Et aussi sur la page

sont reportés les résultats comparatifs des tests de performance du nouveau iMac :

  • Calcul d’entiers : 3.2 fois plus rapide que le précédent modèle de iMac ;
  • Calcul en virgule flottante : 2.1 fois plus rapide que le précédent modèle de iMac.

Quelques liens intéressants

UNE EVOLUTION QUI SE PREPARE : vers une interface plus adaptée aux utilisateurs dans les stations de travail et les portails - Looking Glass 3D (LG3D) - Apparence de Verre 3D (Première partie : le cas de Sun et du logiciel Libre)

lundi 7 novembre 2005

Looking Glass est une interface utilisateur graphique 3D, intuitive et conviviale, qui fonctionne actuellement sur Sun Solaris, Linux et Microsoft Windows. Elle est développée par Sun - en étroite collaboration avec la communauté Open source - comme un nouveau paradigme succédant à celui de l’ensemble des interfaces 2D actuelles, tous systèmes confondus. En bref, c’est l’abandon des multiples fenêtres en deux dimensions superposées les unes aux autres pour faire place aux multiples fenêtres 3D dynamiques et translucides toutes visibles simultanément dans un environnement tridimensionnel interactif.

JPEG - 14.9 ko

Dans cette interface, les fenêtres sont zoomées (agrandissement et miniaturisation), tournées (rotations à la fois verticales et horizontales), renversées pour révéler une autre application sur le dos (laquelle permet ainsi l’ajout de notes au verso des fenêtres ou sur leur côté à la manière d’une classification de bibliothèque), ou arrangée verticalement, ou côte à côte comme des livres sur une étagère, ou emportées au bord de l’écran dans une vue panoramique. Une application peut être adossée au dos d’une autre, simplifiant la bascule entre deux programmes. Les utilisateurs entrent dans un environnement 3D et accèdent à des applications et à des dossiers de manières nouvelles et intéressantes. Les fenêtres sont rendues translucides de manière à ce que l’utilisateur puisse voir une fenêtre derrière d’autres, et se déplacer sur le dessus de bureau, comme elles le feraient dans un monde virtuel. L’utilisateur peut lancer plus d’une douzaine d’applications simultanément et se déplacer de l’une à l’autre de manière intuitive, conviviale et sans le moindre effort dans l’environnement 3D.

Pour en savoir plus