Impressum

Moodle est une plate-forme FOAD de plus en plus adoptée par le monde

376 sites Moodle installés en Suisse enregistrés chez Moodle
jeudi 9 octobre 2008
par  François Daniel Giezendanner
popularité : 1%

 Attention, pour lire l’article complet ...

Cet article est un extrait de l’article complet que l’on trouve ici :

 Moodle sort gagnant des évaluations

Lors de diverses évaluations comparatives avec Claroline, Dokeos, Ganesha, Sakai, WebCT et d’autres, la plate-forme de formation Moodle sort grande gagnante de l’évaluation des plates-formes Open Source (Cf. les études comparatives reportées ci-dessous).

Compte tenu de ses caractéristiques remarquables, depuis plusieurs années nous portons une attention particulière à Moodle. En ce sens cela nous a amené à planifier dès 2006 des formations sur cette plate-forme FOAD.


 Statistiques : Moodle est en constante et forte croissance

Moodle présente une très forte croissance dans le monde. Pour l’illustrer considérons les sites Moodle enregistrés sur la page Moodle Sites du site officiel Moodle : on y trouve actuellement 37’264 sites installés dans 197 pays qui ont été enregistrés auprès de Moodle.

Attention, 37’264 n’est que la partie émergeante de l’iceberg Moodle : il y a beaucoup plus que 37’264 sites Moodle : en effet, le nombre total de sites Moodle installés dans le monde est probablement beaucoup plus élevé que les 37’264 sites enregistrés, car (très) peu nombreux doivent être ceux qui se donnent la peine de s’enregistrer chez Moodle. Ce qui les intéresse c’est de travailler sur une plate-forme Moodle, pas d’enregistrer leur site chez Moodle !

La page Moodle Statistics présente, entre autres : Le nombre de sites Moodle enregistrés en fonction des années (de juin 2003 à février 2008) :

JPEG - 30.3 ko

Sources 3 mars 2008

La taille des sites Moodle exprimée en nombre d’utilisateurs par site :

JPEG - 25.3 ko

Sources 3 mars 2008

La croissance de la communauté exprimée en nombre d’utilisateurs en fonction des années (décembre 2001 à février 2008) :

JPEG - 31.7 ko

Sources 3 mars 2008

Ces statistiques montrent clairement que le nombre de sites et la communauté de Moodle sont en constante et forte croissance.

 Nombre de sites Moodle enregistrés par pays

PNG - 239.2 ko

Sources 3 mars 2008

Ne sont indiqués ici que 72 pays, c-à-d ceux pour lesquels il y a plus de 30 sites enregistrés. en résumé :

Nb pays Nb sites/pays
7 entre 30 et 50
16 entre 51 et 100
19 entre 101 et 200
6 entre 201 et 300
3 entre 301 et 400
3 entre 401 et 500
4 entre 501 et 600
1 entre 601 et 700
2 entre 701 et 800
0 entre 801 et 900
4 entre 901 et 1000
3 entre 1001 et 2000
3 entre 2001 et 3000
1 7’413

 Distribution géographique en Amérique du nord et centrale, en Europe, en amérique du sud, en Afrique

Ces cartes (du 3 mars 2008) montrent clairement et sans surprise que l’Europe et les USA sont nettement plus densifiés :

JPEG - 9.9 ko

JPEG - 8.4 ko

JPEG - 6.5 ko

JPEG - 10.7 ko

 Détail de la distribution des sites Moodle en Europe

JPEG - 42.5 ko
Sources 3 mars 2008

 Tableau présentant le Nombre de sites Moodle dans le monde, sa Densité par habitant et sa Densité par habitant & par superficie (3 mars 2008)

Prendre en considération le Nombre de sites Moodle enregistrés pour chaque pays permet de disposer d’une première information. Elle est cependant insuffisante car elle ne tient compte ni de la population des pays considérés, ni de l’hétérogénéité de leur distribution géographique, ni de la superficie des pays.

Afin de surmonter partiellement cette lacune, sans entrer dans le détail, nous présentons donc ici le Nombre de sites Moodle enregistrés également corrélé à la population et à la superficie des pays. Sur cette base, le lecteur pourra effectuer des comparaisons pertinentes.

Ce tableau présente pour les 72 pays comportant plus de 30 sites Moodle et classés par ordre d‘importance décroissante :

  1. Le Nombre de sites ;
  2. Le Nombre de sites par millions d’habitants. [106*NbSites/hab.] ;
  3. Le Nombre de sites par millions d’habitants et par superficie en million de km2. [1012*NbSites/hab./km2].

La comparaison des pays sur la base du « Nombre de sites par millions d’habitants » est plus réaliste que sur la base du Nombre de sites. D’autre part, le « Nombre de sites par millions d’habitants et par superficie » est une indication intéressante de la valeur moyenne de la densité de population, mais elle gomme complètement l’hétérogénéité des distributions de populations à l’intérieur de chaque pays.

Pays Nb Sites ¦ Pays 106*Nb Sites/hab. ¦ Pays 1012*Nb Sites/hab./km2
1. États-Unis 7413 ¦ Portugal 160.3 ¦ Singapour 39633.9
2. Espagne 2965 ¦ Islande 112.6 ¦ Hong Kong 12331.7
3. Royaume-Uni 2758 ¦ Slovénie 77.1 ¦ Slovénie 3805.2
4. Brésil 2044 ¦ Espagne 73.3 ¦ Porto Rico 2255.7
5. Allemagne 1715 ¦ Autriche 71.5 ¦ Portugal 1796.2
6. Portugal 1706 ¦ Finlande 56.2 ¦ Suisse 1218.2
7. Mexique 1079 ¦ Suisse 50.3 ¦ Islande 1093.3
8. Australie 978 ¦ Nouvelle-Zélande 49.8 ¦ Estonie 941.0
9. Italie 964 ¦ Australie 47.9 ¦ Autriche 852.5
10. Canada 937 ¦ Royaume-Uni 45.4 ¦ Taywan. Province de Chine 848.7
11. Thaïlande 908 ¦ Irlande 45.0 ¦ Pays-Bas 717.9
12. Pologne 787 ¦ Estonie 42.6 ¦ Slovaquie 646.4
13. Colombie 783 ¦ Chili 34.0 ¦ Irlande 640.3
14. Taywan. Province de Chine 698 ¦ Slovaquie 31.6 ¦ Israël 546.9
15. Autriche 586 ¦ Taywan. Province de Chine 30.5 ¦ Belgique 455.3
16. France 577 ¦ Pays-Bas 29.8 ¦ Costa Rica 420.7
17. Chili 554 ¦ Canada 28.1 ¦ Égypte 335.3
18. Pérou 525 ¦ Singapour 27.5 ¦ Danemark 334.2
19. Pays-Bas 494 ¦ États-Unis 24.6 ¦ Croatie 327.2
20. Japon 479 ¦ République tchèque 23.0 ¦ République tchèque 291.3
21. Argentine 464 ¦ Norvège 21.8 ¦ Lituanie 231.6
22. Suisse 380 ¦ Costa Rica 21.5 ¦ Salvador 218.9
23. République populaire de Chine 350 ¦ Suède 20.9 ¦ Émirats arabes unis 195.5
24. Finlande 306 ¦ Allemagne 20.8 ¦ Hongrie 191.1
25. Inde 268 ¦ Porto Rico 20.5 ¦ Nouvelle-Zélande 185.4
26. Russie 268 ¦ Pologne 20.4 ¦ Royaume-Uni 185.4
27. Venezuela 259 ¦ Croatie 18.5 ¦ Finlande 166.2
28. Indonésie 237 ¦ Pérou 18.3 ¦ Bosnie-Herzégovine 150.6
29. République tchèque 235 ¦ Hongrie 17.8 ¦ Espagne 145.2
30. Nouvelle-Zélande 205 ¦ Colombie 17.6 ¦ République dominicaine 105.2
31. Turquie 197 ¦ Italie 16.6 ¦ Grèce 97.8
32. Suède 189 ¦ Émirats arabes unis 16.2 ¦ Uruguay 88.6
33. Irlande 185 ¦ Uruguay 15.6 ¦ Bulgarie 81.2
34. Malaisie 184 ¦ Lituanie 15.1 ¦ Norvège 67.3
35. Hongrie 177 ¦ Danemark 14.4 ¦ Pologne 65.3
36. Slovaquie 172 ¦ Thaïlande 14.0 ¦ Allemagne 58.3
37. Philippines 170 ¦ Belgique 13.9 ¦ Italie 55.0
38. Slovénie 155 ¦ Hong Kong 13.5 ¦ Suède 46.5
39. Viêt Nam 155 ¦ Bolivie 13.0 ¦ Serbie-et-Monténégro 46.2
40. Belgique 144 ¦ Grèce 12.9 ¦ Chili 44.9
41. Grèce 138 ¦ Argentine 11.5 ¦ Corée du Nord 42.3
42. Afrique du Sud 132 ¦ Israël 11.4 ¦ Sri Lanka 38.7
43. Singapour 125 ¦ Brésil 10.8 ¦ Guatemala 37.5
44. Bolivie 119 ¦ Venezuela 10.0 ¦ Cuba 30.7
45. Corée du Nord 119 ¦ Mexique 9.9 ¦ Équateur 28.5
46. Ukraine 117 ¦ France 9.5 ¦ Thaïlande 27.2
47. Équateur 111 ¦ Bulgarie 9.0 ¦ Malaisie 22.5
48. Norvège 101 ¦ Équateur 8.1 ¦ Roumanie 19.1
49. Roumanie 101 ¦ Bosnie-Herzégovine 7.7 ¦ France 17.4
50. Hong Kong 94 ¦ Malaisie 7.4 ¦ Colombie 15.5
51. Costa Rica 89 ¦ Corée du Nord 5.1 ¦ Pérou 14.2
52. Croatie 83 ¦ République dominicaine 5.1 ¦ Bolivie 11.8
53. Égypte 82 ¦ Serbie-et-Monténégro 4.7 ¦ Venezuela 10.9
54. Porto Rico 81 ¦ Salvador 4.6 ¦ Japon 10.0
55. Danemark 79 ¦ Roumanie 4.5 ¦ Australie 6.2
56. Israël 73 ¦ Guatemala 4.1 ¦ Philippines 6.2
57. Émirats arabes unis 72 ¦ Japon 3.8 ¦ Viêt Nam 5.5
58. Bulgarie 66 ¦ Cuba 3.4 ¦ Mexique 5.0
59. Iran 65 ¦ Afrique du Sud 3.0 ¦ Ukraine 4.2
60. Arabie saoudite 60 ¦ Turquie 2.8 ¦ Argentine 4.2
61. Estonie 56 ¦ Ukraine 2.5 ¦ Turquie 3.6
62. Lituanie 54 ¦ Sri Lanka 2.5 ¦ Maroc Sahara occidental 3.2
63. Uruguay 54 ¦ Arabie saoudite 2.2 ¦ Canada 2.8
64. Guatemala 52 ¦ Philippines 1.9 ¦ États-Unis 2.6
65. Sri Lanka 51 ¦ Russie 1.9 ¦ Afrique du Sud 2.5
66. Maroc Sahara occidental 48 ¦ Viêt Nam 1.8 ¦ Brésil 1.3
67. République dominicaine 48 ¦ Maroc Sahara occidental 1.4 ¦ Arabie saoudite 1.1
68. Serbie-et-Monténégro 48 ¦ Égypte 1.0 ¦ Iran 0.6
69. Cuba 39 ¦ Indonésie 1.0 ¦ Indonésie 0.5
70. Bosnie-Herzégovine 35 ¦ Iran 0.99 ¦ Russie 0.1
71. Islande 34 ¦ République populaire de Chine 0.26 ¦ Inde 0.07
72. Salvador 32 ¦ Inde 0.24 ¦ République populaire de Chine 0.03

 Densité des populations dans le monde

Carte mondiale de la densité des populations (in people per km², based on 30 March 2006)

JPEG - 20 ko

Source

Sources :

Ces informations sont présentées par ordre alphabétique dans l’Annexe 1 en fin de cet article.

 Les sites Moodle en Suisse

JPEG - 13.5 ko

JPEG - 2.5 ko

En date du mardi 4 mars 2008, on trouve 376 sites Moodle installés en Suisse et enregistrés chez Moodle. Ils sont listés dans l’Annexe 2 en fin de cet article. Mentionnons en quelques uns de la région lémanique :

Quelques sites Moodle de la région lémanique - romande

  1. Moodle de l’Université de Genève.
  2. Moodle@Tecfa.
  3. Moodle du Collège et école de commerce Emilie-Gourd.
  4. Moodle de l’Espace Moodle du CO de Jolimont.
  5. Moodle de l’Uni Lausanne (UNIL).
  6. Moodle de la Fac HEC de l’Uni Lausanne (UNIL), Faculté des hautes études commerciales.
  7. Moodle de l’EPFL.CH.
  8. Moodle du Centre NTE Uni-Fribourg.
  9. Moodle de FRI-TIC.CH.
  10. Moodle de l’ECG/FMS Fribourg, Classes Virtuelles.
  11. Moodle de l’Environnement d’apprentissage de la HEP Fribourg.
  1. Moodle du Centre e-learning HES-SO.CH.
  2. Moodle de l’Ecolevirtuelle - Gymnase de Nyon.
  3. Moodle du Haut-Lac Moodle Web Site.
  4. Moodle de la Haute école pédagogique du Valais.ch.
  5. Moodle du Centre professionnel de Porrentruy.
  6. Moodle de E-learning.
  7. Moodle du CEJEF Division technique.
  8. Moodle du e-learning, formation en ligne, cours en ligne.
  9. Moodle de l’Ycampus, le centre de formation à l’eCulture.
  10. Moodle de l’Espace « Cours en ligne » - Didactique de l’histoire.
  11. Moodle de la FORMATION ET COURS INFORMATIQUES.
  12. Moodle de : Le Mental.
  13. Moodle du : Le vrai faux Journal - Moodle.
  14. Moodle du Logopediste.org.
  15. Moodle de cscfr.ch.
  16. Moodle du CEFNA Formation pour adultes.
  17. Moodle de robert-de-traz.ch
  18. Moodle du College-des-pleiades.ch
  19. ...

 Moodle sort gagnante des études comparatives

Etude 1
Selon une « Etude comparative de plateformes de formation à distance - dans le cadre du Projet @2L » publiée le 27 octobre 2007 et effectuées par Anne Durand (Ingénieur en développement d’applications au laboratoire MAP - CNRS - Marseille), Marie LEPROUST (rédacteur principal, Responsable du pôle TICE de l’Université de Versailles, Saint-Quentin-en-Yvelines) et Hélène VANDERSTICHEL (Chargée de développement pour la Mission Locale de Villeneuve d’Ascq), la plate-forme Moodle a été choisie comparativement à Claroline, Ganesha, et Sakai. Voici quelques extraits de cette étude :

« ...Afin d’affiner son choix, l’équipe IPM a donc écarté Ganesha pour son alarmant manque d’évolution, le manque de dynamisme de sa communauté ainsi que les sept points négatifs relevés, montrant ainsi que la plateforme ne répond pas aux critères. Concernant Sakai, les recommandations de notre expert sur l’équipe technique à prévoir afin de maîtriser la configuration de la plateforme, l’inexistance d’une documentation traduite en français, la complexité de son implémentation et les trois points négatifs de notre grille de critère ont mis la plateforme hors jeu... »

« ... L’équipe IPM recommande donc la plateforme d’apprentissage en ligne Moodle. C’est l’une des plateformes open-source les plus utilisées au monde, avec sa grande communauté francophone et internationale, sa documentation claire, bien structurée, utile, ses nombreux forums de discussion axés sur toutes les problèmatiques générées par la complexité de la formation à distance. La plateforme Moodle nous semble idéale pour implémenter un des premiers dispositifs de formation à distance au CNRS, basée sur la création de communautés d’apprenants autour de contenus et d’activités pédagogiques. Moodle privilégie les échanges humains, bâtit des communautés de pratiques, favorise l’entraide et le soutien entre apprenants comme entre enseignants et tuteurs. »

Etude 2
Un « Rapport du comité institutionnel sur les plates-formes d’apprentissage en ligne » Préparé par Magda Fusaro, Adjointe au vice-recteur aux services académiques et au développement technologique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) est publié le 14 décembre 2005. Il compare les quatre plates-formes e-learning suivantes : Concept@, Sakai, Moodle et UQTR. Au terme de l’étude ses recommandation sont :

« À l’issue des analyses effectuées au cours des deux dernières années par les comités institutionnels sur les plates-formes d’apprentissage en ligne et ;

  • Compte tenu de la volonté institutionnelle de baser son développement sur des environnements Open Source ;
  • Compte tenu de la nécessité de favoriser la liberté de création et la diffusion ;
  • Compte tenu des besoins et des attentes exprimés tant par les enseignants que par les représentants facultaires siégeant sur le comité ;
  • Compte tenu de la nécessité d’avoir une plate-forme institutionnelle qui soit : flexible, modulable, interopérable, robuste et multilingue ;
  • Compte tenu de la possibilité d’intégration des fonctionnalités de Concept@ dans Moodle ;
  • Compte tenu de l’Importance de maintenir une veille technologique pour suivre les développements des environnements Opens Source ;Les membres du comité recommandent au comité de direction du recteur :
  • De choisir Moodle comme la prochaine plate-forme institutionnelle pour le support de l’enseignement, de la recherche et de la création ;
  • Dès le mois de janvier 2006, de procéder à l’évaluation de la migration des contenus de cours (basés sur des normes et des standards) avec l’aide des représentants facultaires siégeant sur le comité institutionnel des plates-formes d’apprentissage en ligne ;
  • D’adhérer au consortium SAKAI et suivre l’évolution du projet en raison des possibilités d’évolution de cet environnement numérique d’apprentissage et de maintenir la participation de l’UQAM au groupe d’intérêt SAKAI mis en place par le SCTIC de la CREPUQ ;
  • De maintenir en place le comité et son mandat afin de suivre l’évolution du projet et d’y joindre des professeurs de la TÉLUQ ;
  • De prévoir les budgets disponibles au changement de plate-forme sur la base du budget préliminaire ;
  • De valider l’échéancier de travail proposé, soit de janvier 2006 à janvier 2007 pour le changement de plate-forme compte tenu de l’urgence de la situation. »

Etude 3
« L’Université de Sherbrooke choisi Moodle ». L’Université de Sherbrooke a choisi de migrer sa plate-forme de gestion des cours en ligne vers Moodle. Suite à une évaluation de la solution Sakai qui s’est avérée infructueuse, Moodle a été choisi pour succéder à WebCT Campus Edition 4.1. L’institution se joint ainsi à une large communauté mondiale et confirme son intérêt pour le logiciel libre.

Etude-comparaison 4
Selon une étude récente publiée sur zacker.org :

- « Higher-ed LMS market penetration : Moodle vs. Blackboard+WebCT vs. Sakai »et comparant les déploiements de Moodle, Sakai et WebCT, le « marché » se répartirait à

  • 54% pour Moodle
  • 45% pour WebCT
  • 0.63% pour SAKAI

Etude-comparaison 5
Une autre comparaison intéressante entre Moodle et SAKAI se trouve ici :

- « Sakai vs. Moodle » et ici.

Les résultats sont fondés sur certaines disponibilités en ligne sur le Web et des paramètres de projet (et non pas sur une évaluation du logiciel lui-même). Une critique de la démarche est données ici :

- « Moodle vs Sakai : FIGHT ! ». 6 février 2006.

Etude 6
Deux articles :

  • « An Evaluation of Open Source E-Learning Platforms Stressing ». Monday, January 9th, 2006.
    « C’est Moodle (v. 1.4.1) le grand gagnant. La version 1.0 de Sakai a été évaluée, mais elle n’a pas bien performée comparativement aux autres. »
  • Et aussi ici : « Moodle 1.4.1 évaluée meilleure plateforme open source ». 24 janvier 2006.
    « Tout le monde en parle (... enfin surtout ceux que cela intéresse !), la version 1.4.1 de Moodle sort grande gagnante de l’évaluation des plateformes Open Source financée par le ministère de l’éducation, des sciences et de la culture d’Autriche fédérale et par le fond social européen (ESF). »

Relatent l’étude de janvier 2006 suivante :

« An Evaluation of Open Source E-Learning Platforms Stressing Adaptation Issues ». Sabine Graf and Beate List. Women’s Postgraduate College of Internet Technologies. Vienna University of Technology.
Cet article présente une évaluation de Plates-formes elearning open source.

« L’accent est mis sur les question d’adptation. Au début de l’évaluation, 36 plates-formes ont été sélectionnées et évaluées en accord avec un nombre minimum de critères. Les neuf plates-formes suivantes :

  1. Tutor 1.4.11,
  2. Dokeos 1.5.5,
  3. dotLRN 2.0.3, based on OpenACS 5.1.0,
  4. ILIAS 3.2.4,
  5. LON-CAPA 1.1.3,
  6. Moodle 1.4.1,
  7. OpenUSS 1.4 extended with Freestyle Learning 3.2,
  8. Sakai 1.0, et
  9. Spaghettilearning 1.1

ont répondu aux critères. Ensuite ces 9 plates-formes ont été testées en détail. Un questionnaire et un exemple en vie réelle de la situation de l’enseignement, couvrant les instructions pour la création de cours, la gestion des utilisateurs et la simulation des activités de cours, ont été conçues et appliquées pour chaque plate-forme. Le résultat de l’évaluation montre que la Plateforme Moodle surpasse toutes les autres plates-formes et a aussi obtenu la meilleure note dans la catégorie adaptation. »

Etude 7
« La plate-forme Dokeos à l’Université de Genève : bilan après une année d’utilisation généralisée ». Giuseppina Lenzo Marchese, Nicole Rege Colet, Septembre 2006.
Dans les conclusions, on relève :

« ... En outre, pour pallier au manque de souplesse de Dokeos dénoncé par certains enseignants, l’Université va introduire progressivement l’utilisation de la plate-forme Moodle. Cette dernière servira principalement aux enseignants qui souhaitent intégrer des innovations dans leur enseignement et développer une pédagogie active. »


 Autres éléments constitutifs de cet article


Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Météo

Ville(SZXX0013)

Conditions météo à 0h0
par weather.com®

Inconnu

°C


Inconnu
  • Vent :  km/h - N/D
  • Pression :  mbar tendance symbole
Prévisions >>


Annonces

Embed Twitter « responsive tools »

Pour le faire sur votre site


Embed Twitter « RWD »

Pour le faire sur votre site


Embed Twitter dans SPIP

Pour le faire sur votre site


Sites favoris


9 sites référencés dans ce secteur

Brèves

Intel Booste les Mac (Une réalité de quelques mois) : remarquables accélérations sur MacBook, Mac mini et iMac

jeudi 22 juin 2006

En prenant le virage Intel, Apple a pu mettre sur le marché au début 2006 des machines beaucoup plus rapides.

Par exemple, Apple éjecte l’ancien processeur de son iBook (et aussi de son iMac et de son Mac mini) pour le remplacer par sa toute nouvelle technologie dite « Intel Core Duo » , un processeur à double cœur d’exécution, ainsi MacBook est de 5.1 à 5.7 fois plus rapide que le plus rapide des iBook.

Sur la page

sont reportés les résultats comparatifs des tests de performance de MacBook :

  • Calcul d’entiers : 5.1 fois plus rapide qu’iBook G4 ;
  • Calcul en virgule flottante : 5.7 fois plus rapide qu’iBook G4.

De même sur la page

sont reportés les résultats comparatifs des tests de performance du nouveau Mac mini :

  • Calcul d’entiers : 4.7 fois plus rapide que le précédent modèle de Mac mini ;
  • Calcul en virgule flottante : 5.5 fois plus rapide que le précédent modèle de Mac mini.

Et aussi sur la page

sont reportés les résultats comparatifs des tests de performance du nouveau iMac :

  • Calcul d’entiers : 3.2 fois plus rapide que le précédent modèle de iMac ;
  • Calcul en virgule flottante : 2.1 fois plus rapide que le précédent modèle de iMac.

Quelques liens intéressants

UNE EVOLUTION QUI SE PREPARE : vers une interface plus adaptée aux utilisateurs dans les stations de travail et les portails - Looking Glass 3D (LG3D) - Apparence de Verre 3D (Première partie : le cas de Sun et du logiciel Libre)

lundi 7 novembre 2005

Looking Glass est une interface utilisateur graphique 3D, intuitive et conviviale, qui fonctionne actuellement sur Sun Solaris, Linux et Microsoft Windows. Elle est développée par Sun - en étroite collaboration avec la communauté Open source - comme un nouveau paradigme succédant à celui de l’ensemble des interfaces 2D actuelles, tous systèmes confondus. En bref, c’est l’abandon des multiples fenêtres en deux dimensions superposées les unes aux autres pour faire place aux multiples fenêtres 3D dynamiques et translucides toutes visibles simultanément dans un environnement tridimensionnel interactif.

JPEG - 14.9 ko

Dans cette interface, les fenêtres sont zoomées (agrandissement et miniaturisation), tournées (rotations à la fois verticales et horizontales), renversées pour révéler une autre application sur le dos (laquelle permet ainsi l’ajout de notes au verso des fenêtres ou sur leur côté à la manière d’une classification de bibliothèque), ou arrangée verticalement, ou côte à côte comme des livres sur une étagère, ou emportées au bord de l’écran dans une vue panoramique. Une application peut être adossée au dos d’une autre, simplifiant la bascule entre deux programmes. Les utilisateurs entrent dans un environnement 3D et accèdent à des applications et à des dossiers de manières nouvelles et intéressantes. Les fenêtres sont rendues translucides de manière à ce que l’utilisateur puisse voir une fenêtre derrière d’autres, et se déplacer sur le dessus de bureau, comme elles le feraient dans un monde virtuel. L’utilisateur peut lancer plus d’une douzaine d’applications simultanément et se déplacer de l’une à l’autre de manière intuitive, conviviale et sans le moindre effort dans l’environnement 3D.

Pour en savoir plus