Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / MathéMITICs : des ressources / Formules et objets géométriques (OOMaths et DMaths) / La problématique "OpenOffice et les maths" ...

La problématique "OpenOffice et les maths" ...

Le contexte historique de l'intégration de formules mathématiques dans des documents par des enseignants du DIP à Genève

  • les postes pédagogiques du DIP ont été équipés historiquement avec la suite bureautique Word de MicrosoftOffice (MSO), dans des versions successives, tant pour les PC (sous Windows 95 puis XP) que pour les MAC (sous OS9 puis OSX)
  • depuis la fin des années 90, la version de Word n'a plus évolué et s'est figée à la version MSOffice 97 (PC-Windows) ou 98 (Mac-OS)
  • parallèlement, le logiciel de traitement de texte StarOffice a été proposé dès le début des années 2000
  • sur leurs postes privés, de très nombreux enseignants ont eux migrés leurs traitements de texte vers des versions supérieures de Word, tant sur Mac que sur PC-windows
  • beaucoup d'enseignants ont utilisé l'éditeur d'équation MathType pour intégrer plus facilement des objets mathématiques dans leurs documents
  • enfin, de nombreux documents d'enseignants de math ont créés dans une ancienne version de Word puis régulièrement modifiés avec une nouvelle version; ils intègrent donc des formules créées avec des versions différentes, avec ou sans MathType

L'arrivée d'OpenOffice au DIP

Quels sont les avantages pour un enseignant de math de passer à OpenOffice pour rédiger ses documents?

  • soutenir la démarche d'intégration dans le monde pédagogique du monde du libre (cf le texte de référence : "Des MITIC libres au DIP")
  • utiliser des formats ouverts (comme les OpenDocument produits par OpenOffice: l'extension OO des fichiers traitement de texte est ".odt" qui signifie "OpenDocumentText); cela garantit qu'on pourra toujours récupérer nos documents sur la durée, les retravailler, les partager, sans subir les incessants problèmes de mise en page cassée ou de formules perdues lors d'une migration d'une ancienne à une nouvelle version de MSWord ou lors de l'édition d'un document sur une machine différente de la sienne! On est ainsi réellement propriétaire de son contenu, ce qui n'est pas le cas avec MSO!
  • la suite bureautique OpenOffice est conçue différemment que MSO: les modules "traitement de texte", "tableur" et "présentation" sont intégrés, c'est-à-dire qu'on peut très facilement passer de l'un à l'autre; par ailleurs, un 4ème module de dessin (Draw) - qui n'a pas d'équivalent dans MSOffice - est également fourni. Celui-ci peut s'avérer très utile, par exemple pour convevoir et/ou traiter des objets plus géométriques avant de les intégrer dans un document de traitement de texte

Quels sont les difficultés pour un enseignant de math pour passer à OpenOffice?

il faut absolument différentier deux cas distincts: créer un nouveau document versus récupérer un document créé avec MS Word

Créer un nouveau document

Fondamentalement, vous n'aurez pas de difficulté à prendre en main OpenOffice. Quelqu'un à qui on propose OpenOffice ou Word comme premier logiciel de bureautique prendra en main de façon identique l'un ou l'autre. Si vous avez une longue habitude de travailler avec MSO, vous aurez bien sûr quelques habitudes à perdre, et d'autres à prendre ... Pour ce qui est spécifiquement des contenus mathématiques, OpenOffice intègre un module appelé OpenOfficeMath qui permet l'insertion de formules: son esprit est bien différent de celui proposé par MathType: plus de boîtes qui s'ouvrent, mais plutôt la volonté d'être au plus près de la fabrication de la formule, en pouvant en contrôler le code (un peu - pour les anciens ! - comme dans l'ancien éditeur d'équation de Word 5). A prime abord, c'est déroutant, et on se dit que cela est bien compliqué; après s'y être intéressé de plus près, éventuellement de s'y être formé-e (voir ici), on se rend compte que cela est finalement un excellent choix!

Pour créer une nouvelle formule, différents outils sont à votre disposition :

    1. les auto-textes : très utiles, il s'agit de raccourcis qu'on peut créer et gérer dans Writer (Menu "Edition->Auto-texte") puis appeler via la touche F3. Par exemple, on peut mettre dans le raccourci AL le symbole alpha, ou dans RR le symbole pour les nombres réels [voir ici pour un how-to]
    2. OpenOffice propose un module Math qui permet d'insérer des formules : on conseille d'ajouter dans la barre de menu l'icône "Formule" puis de s'habituer à la syntaxe grâce aux documents suivants : en FR (pdf), en FR (odt pour des copier-coller), en AN (pdf, plus complet), une liste d'exemples (odt, pour des copier-coller), des trucs à connaître, aussi pour les objets géométriques...
      Ressources sur OpenOffice Math : site, doc, installation, ...
      à savoir : quand on double-clique sur une formule pour l'éditer, on peut :
      • faire un clic droit pour voir apparaître une liste de raccourcis (pas très explicites ...)
      • aller dans le menu : "Affichage->Selection" pour voir apparaître une boîte qui permet bcp de choses !
      • aller dans le menu : "Outils->Catalogue" pour voir apparaître une autre boîte qui permet bcp de choses !
    3. DMaths est une banque de macros qui permettent de créer très rapidement des formules plus complexes (limites, intégrales, systèmes, matrices, ...) et qui ajoute également de très nombreux auto-textes mathématiques
      Ressources sur DMaths : site, doc, installation, ...

Récupérer un document créé avec MS Word

Là, ça se complique! Première chose à avoir comprise: plus le document initial aura été conçu en utilisant les concepts de base du traitement de texte (indépendamment du choix de tel ou tel logiciel), c'est-à-dire plus vous aurez utilisé les styles par exemple, meilleur sera la conversion. Pour ce qui est des contenus mathématiques, tout va dépendre du statut des formules dans Word: au pire, elles se transformeront en images, donc seront bien présentes, mais on ne pourra plus les modifier, au mieux, on pourra les récupérer. Comme stratégie alternative, on peut également installer MathType avec OpenOffice, ce qui permettra de récupérer et retravailler dans OpenOffice toutes les formules créées avec MathType dans Word. Cette solution de compromis à bien sûr l'inconvénient de faire perdurer au sein d'un document OpenOffice des contenus - les formules MathType - dans un format propriétaire (voir ici plus de  détails).

Il y a cependant moyen de convertir globalement un .doc qui contient des formules produites par MathType vers un document OpenOffice avec ces formules désormais dans le format OOMath; pour cela, il faut paramétrer OO: Outils-Options-Chargement/Enregistrement puis cocher [C] pour MathType vers OpenOfficeMath

Quelles sont les mesures d'accompagnement pour passer à OpenOffice?

Installer OpenOffice

Voir ici

Installer OpenOffice Math

Voir ici

Passerelles entre MSOffice et OpenOffice en général

A savoir

  • OpenOffice est un logiciel libre respectant des standards ouverts, contrairement à MSOffice qui est un logiciel propriétaire qui travaille avec son propre standard privé
  • ceci implique que la lecture d'un fichier MSOffice par un autre programme ne peut pas être garantie exacte; un tel fichier est d'ailleurs interprété différemment selon les versions de MSOffice :  un fichier Word créé avec une certaine version ne sera pas forcément parfaitement reproduit avec une autre version !
  • si on crée un fichier avec MSWord chez soi et qu'on veut être certain de pouvoir l'imprimer ou l'utiliser sans modifications - par exemple à l'école, il faut utiliser le format PDF
  • OpenOffice génère directement du PDF; pour MSOffice, il faut ajouter le programme PDFCreator (par exemple).
  • OpenOffice lit les formats MSOffice; étant donnée la problématique des standards propriétaires utilisés par MSOffice, une interprétation parfaite ne peut être garantie.
  • Dans 95% des cas, le passage d'un document de MSOffice à OpenOffice ne pose pas de problèmes, en particulier si le document contient essentiellement du texte.
  • Problèmes identifiés
    • les documents complexes contenant beaucoup de dessins et de schémas: ces contenus graphiques peuvent bouger ...
      il faut absolument que les dessins soient "groupés" !
    • les macros : le langage MSO n'est pas standard ... les macros ne passent donc pas ! Des projets de traduction sont en cours ...
    • les formules mathématiques posent problème (voir plus bas)
  • MSOffice ne lit pas les documents au format OpenOffice.
  • Comment faire pour récupérer des données créées avec OpenOffice dans MSOffice ? Si vous créez un document avec OpenOffice - par exemple à l'école - et que vous voulez le lire avec MSOffice, il faut utiliser dans OpenOffice "Ficher->Enregistrer sous" et explicitement choisir le format MSOffice
  • Une ressource à mettre en exergue : l'excellent "livre libre" Changer pour OpenOffice
  • à voir aussi : Recommandations quant aux échanges de fichiers bureautiques entre MSOffice et OpenOffice

Une formation ad-hoc

Le SEM-Formation propose une formation sur la question de l'écriture des formules mathématiques et une autre sur les objets géométriques avec OpenOffice/DMaths (voir les informations que les enseignants reçoivent en été pour les dates et les modalités d'inscription).

Sur demande d'au moins 10 enseignants, il est également possible de délocaliser ces formations dans un établissement ou de les adapter.